Burkina Faso : des militaires à la terre et des spécialistes de la terre à la traine ?

Pour ceux qui ne savent pas, il faut désormais le savoir, l’Initiative présidentielle pour la production agricole 2023-2024 est en marche. Oui c’est le conseil des ministres du 31 mai 2023 qui l’a actée. D’un coût global de 22 milliards de nos F CFA, elle comprend trois composantes. La première, est l’initiative d’urgence pour l’intensification de la riziculture qui va concerner 4000 hectares. La deuxième est le programme alimentaire militaire du Burkina qui va mobiliser 3500 hectares puis la troisième qui n’est rien d’autre que la production de défense de la patrie contre l’insécurité qui va concerner également 3500 hectares.

Lire la suite

Atelier de restitution la plateforme nationale du Burkina Faso de la Convergence globale des luttes pour la Terre, l’eau et les Semences paysannes en Afrique de l’Ouest (CGLTE-AO)

La plateforme nationale du Burkina Faso de la Convergence globale des luttes pour la Terre, l’eau et les Semences paysannes en Afrique de l’Ouest (CGLTE-AO) s’est réunie, le lundi 30 mai 2022 à Ouagadougou, pour prospecter des voies et moyens pour redynamiser la dynamique Burkinabè de la CGLTE.

Suivez plûtot le reportage en image

Lire le même Article texte et audio

www.infonature.net

Vous avez dit « Sauvegarde et restauration » de la patrie : commencez par rendre Ouaga propre

Le lieutenant-colonel Paul-Henri Sandaogo Damiba a prêté serment devant le Conseil constitutionnel, le mercredi 16 février 2022. Comme il fallait s’y attendre, il dit s’armer pour la sauvegarde et la restauration. Pour nous, cette restauration devrait commencer par celle de l’environnement, avec comme signe fort la propreté de la capitale.

Lire la suite

[Édito]Grippe aviaire au Burkina Faso : prévenir en interdisant la consommation de la volaille

De Frank Pougbila

« Il vaut bien mieux prévenir le mal que d’être réduit à le réprimer». Le peuple Burkinabè et les dirigeants du moment doivent méditer cette citation de Pierre-Claude-Victor Boiste. Le virus de l’influenza aviaire hautement pathogène encore appelé virus de la grippe aviaire a été identifié au Burkina Faso.

Lire la suite

[Édito] Manque d’eau : la grosse menace qui plane sur l’agriculture de contre-saison  

Le Burkina Faso a enregistré une baisse de pluviométrie lors de la campagne humide 2021. Information confirmée par le ministère en charge de l’Agriculture. Chose qui a contribué à baisser le rendement agricole d’environ 25% comparativement à la campane écoulée.  Il est aussi évident que les barrages ont emmagasinés moins d’eau suite à cette diminution de la pluviométrie. Un mal qui vient s’ajouter à l’ensablement que subissent les retenues d’eau. Il y a donc à s’inquiéter pour l’agriculture de contre-saison qui a besoin des eaux des barrages pour s’alimenter. Que faire pour réduire les dégâts liés à l’insuffisance d’eau ?  L’impérieuse question.

Lire la suite

[Édito] Agriculture : le TIRPAA torpillé par des industries semencières

Le Traité international sur les ressources phytogénétiques pour l’alimentation et l’agriculture (TIRPAA) ou le Traité sur les semences du 3 novembre 2001 est menacé. Adopté, il permet de favoriser le développement de la biodiversité et de respecter les droits des paysans. Autrement, il a pour objectifs de préserver les ressources phytogénétiques dans le but de conserver la biodiversité et d’assurer la sécurité alimentaire mondiale.

Lire la suite