COP27: le bilan de la participation des OSC du Burkina

Le monde s’est réuni du 7 au 18 novembre 2022 en Egypte pour la 27 ème Conférence des parties sur les changements climatiques. La société civile du Burkina Faso a été représentée. Au lendemain de cette rencontre internationale, Alassane Nakandé, point focal du Burkina Faso de la Convergence globale des luttes pour la terre, l’Eau et les semences paysannes en Afrique de l’Ouest ( CGTE-AO) fait le bilan de la participation des OSC. C’était le dimanche 20 novembre 2022 dès son retour de Sharm El Sheikh.

Lire la suite

Climat : Télécharger la Charte Climat et Environnement des Organisations Humanitaires

Vous pouvez télécharger la Charte Climat et Environnement des Organisations Humanitaires. Elle a été élaborée, avec le soutien du Comité international de la Croix-Rouge, par la communauté humanitaire et de la Fédération internationale des Sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge. l’objectif est de favoriser un engagement fort en faveur de l’action climatique au sein de la communauté humanitaire.👇

fr-the_climate_environment_charter_for_humanitarian_organizations

www.infonature.net

Climat : l’ONG «Voix de femmes » identifie les vulnérabilités des populations

La COP 27 bat son plein. Quoi de plus normal de parler des questions environnementales! L’ONG « Voix de femmes » saisit l’occasion pour identifier les vulnérabilités des populations en lien avec les changements climatiques dans les communes rurales de la région du Centre du Burkina Faso. C’était les 10 et 11 novembre 2022 au cours d’un atelier entrant dans le cadre du projet « Militants africains pour une justice climatique».

Lire la suite

COP27: Les attentes de l’Afrique de l’Ouest

A l’approche de la 27ème Conférence des Parties (COP27) de la Convention Cadre des Nations Unies pour les Changements Climatiques (CCNUCC), les institutions régionales ouest africaines se sont réunies avec leurs Etats membres à Lomé, du 27 au 29 septembre 2022, pour préparer les négociations internationales sur le climat.Un atelier régional pour consolider des positions communes et renforcer l’unité de la région.

Lire la suite

Tchad: Ndjamena touchée par des inondations

Au Tchad, c’est l’angoisse dans plusieurs quartiers de la capitale. Depuis une dizaine de jours, les deux fleuves qui traversent la capitale, le Chari et le Logone, débordent de leur lit, au grand dam des populations riveraines.

Avec RFI

« Depuis 5 heures du matin, l’eau monte. Epn même pas cinq minutes, l’eau était partout. On est obligé de ramasser certaines choses avec la pirogue. On a perdu beaucoup de choses, les habits, les tasses. Tous nos effets personnels sont perdus », raconte Marie-Noëlle.

Les voies bitumées, seuls endroits secs

Face à la catastrophe, l’abbé Madou, qui a ouvert les portes de sa paroisse aux sinistrés, déplore le manque de réactivité des autorités : « Actuellement, on est en train d’évacuer les gens sur la paroisse Walia Goré [de Ndjamena]. Il y a beaucoup d’enfants, beaucoup de femmes au foyer. Avec la police, on est en train de travailler. Le gouvernement n’a pas anticipé les choses à cause de la politique. Cela fait un mois et demi que je l’ai alerté. Chaque fois que je parle aux gens, ils disent : Mon père, on est au dialogue. Voilà comment on est arrivé à cette situation ».

Face à la catastrophe, l’abbé Madou, qui a ouvert les portes de sa paroisse aux sinistrés, déplore le manque de réactivité des autorités : « Actuellement, on est en train d’évacuer les gens sur la paroisse Walia Goré [de Ndjamena]. Il y a beaucoup d’enfants, beaucoup de femmes au foyer. Avec la police, on est en train de travailler. Le gouvernement n’a pas anticipé les choses à cause de la politique. Cela fait un mois et demi que je l’ai alerté. Chaque fois que je parle aux gens, ils disent : Mon père, on est au dialogue. Voilà comment on est arrivé à cette situation ».
www.infonature.net

Fleuve Mouhoun : le gouverneur alerte sur de probables innondations des villages riverains

Dans un communiqué en date du lundi 3 octobre 2022, le gouverneur de la région de la Boucle du Mouhoun a indiqué que les fortes pluies enregistrées au cours de la saison pluvieuse ont entraîné, par endroits des sorties des fleuves Mouhoun de leurs lits. Par conséquent, ces débordements pourraient probablement s’accompagner d’une importante accumulation d’eau pluviale.

Lire la suite